Quels sont les exemples d'une fleur parfaite et imparfaite ?

Un exemple de fleur parfaite est la rose de Chine, une variété d'hibiscus. D'autres sont des lis, des fleurs de pommier et de cerisier et des fleurs de légumineuses. Les noix et les châtaignes sont des exemples de plantes à fleurs imparfaites. D'autres exemples de fleurs imparfaites comprennent les courges, les concombres, le maïs et les graminées.



Les plantes à fleurs sont des angiospermes, ou des plantes qui se reproduisent sexuellement pour former des graines à l'intérieur des fruits et des fleurs. La différence entre les fleurs parfaites et imparfaites réside dans leurs organes sexuels. Chaque fleur parfaite a des organes reproducteurs mâles et femelles et peut s'autoféconder. À certains égards, cela les rend plus résistants, car ils ne dépendent pas de pollinisateurs croisés pour se reproduire. Les plantes dont les fleurs ont les deux organes sexuels sont dites hermaphrodites.

Les fleurs imparfaites, qui n'ont qu'un seul sexe d'organe sexuel, sont les plus courantes parmi les angiospermes. Parce que les fleurs imparfaites sont soit mâles, soit femelles, elles se reproduisent par pollinisation croisée. Les plantes aux fleurs imparfaites peuvent être facilement sélectionnées pour la couleur, pour augmenter les rendements alimentaires et renforcer la résilience, ou pour éliminer les maladies. L'imperfection aide également à protéger les plantes contre la monotonie génétique, une condition où une seule maladie peut anéantir une espèce entière. Il est également possible d'avoir des fleurs parfaites et imparfaites sur une plante. Dans ce cas, la plante est considérée comme polygame.