Quelle est la différence entre les sons forts et faibles ?

Denise Cheng/CC-BY-2.0

Les sons forts sont des sons de volume élevé et les sons faibles sont ceux de faible volume. Le son est un type de pression vibrante qui se transmet par ondes. Le volume d'un son est directement déterminé par l'amplitude de ses ondes sonores, qui est la hauteur d'une onde sonore. L'amplitude et le volume d'un son augmentent à mesure que la hauteur des ondes sonores augmente.



Quelques exemples de sons forts incluent les tondeuses à gazon, les applaudissements et les cris. Ces sons sont produits par une grande quantité d'énergie convertie en son, ce qui augmente l'amplification des ondes. Les sons faibles, au contraire, sont produits par une petite quantité d'énergie convertie en son, ce qui diminue leur volume. Les chuchotements et le ronronnement d'un chat sont des sons doux.

Le volume est perçu par les petits poils de l'oreille qui vibrent en réaction aux ondes sonores. Écouter des sons forts pendant de longues périodes peut endommager les oreilles et diminuer la sensibilité au son. Les personnes exerçant des professions qui les exposent à des sons forts, comme la construction ou la musique, peuvent préserver leur audition en portant des protections auditives au travail, ce qui diminue l'énergie et l'amplitude des ondes sonores. Certaines études suggèrent que l'avènement des appareils de musique, tels que les iPods ou le premier Walkman, a conduit à une augmentation des problèmes auditifs des utilisateurs surexposant leurs oreilles aux sons forts sur une longue période.