De quoi parle le poème « Sèche tes larmes, Afrique » ?

Le poème 'Sèche tes larmes, Afrique' de Bernard Dadié parle des fils et des filles d'Afrique qui rentrent chez eux. Publié en 1967, le poème se concentre sur la guérison des blessures culturelles causées par l'esclavage et le colonialisme.



Selon Encyclopedia.com, le poème a été écrit à l'origine en français. Cependant, il a été présenté comme une chanson dans 'Amistad', le film sur une rébellion d'esclaves à bord d'un navire. La chanson a été traduite en mende, une langue parlée par 46 % de la Sierra Leone, d'où venaient les esclaves.

Selon un essai publié par le Collins County Community College, le poème est écrit comme une tentative de réconforter la patrie de l'Afrique. Cet idéal découle de la philosophie de la « Négritude », ou de la sensibilisation et de l'appréciation des Africains envers leur culture d'origine.

Le poète utilise l'apostrophe et la personnification pour faire passer ses arguments. L'oratrice parle au pays d'Afrique comme s'il était vivant et peut écouter l'un de ses enfants qui est rentré à la maison. Selon Encyclopedia.com, l'Afrique « pleure » à cause de l'esclavage et de la colonisation. Ainsi, le poète crée l'Afrique comme un personnage, comme une mère qui s'est vu voler ses enfants.

Dans le poème, l'orateur exhorte les Africains à dépasser leurs sentiments de colère envers leurs esclavagistes. Ce n'est qu'en dépassant ces sentiments que le peuple africain peut vraiment devenir libre.